CDD



(09/06/18)  Energies renouvelables adaptées à notre territoire.

Le Conseil de Développement Durable du Périgord Vert a le plaisir de vous inviter à une nouvelle JOURNÉE DE DÉCOUVERTE LE 22 JUIN consacrée aux ÉNERGIES RENOUVELABLES EN ACTION.

Vous trouverez dans le document ci-joint tous les détails de cette journée programmée dans le cadre de la préparation de la seconde édition du Festival des Énergies, conjointement par le CDD du Périgord Vert et la Communauté de communes du Pays Ribéracois. Elle vous propose la visite d’installations remarquables présentées par les acteurs engagés et passionnés qui les ont fait naître.

Vous trouverez également sur ce document toutes les informations pratiques utiles à votre inscription à nous transmettre avant le 20 juin.

Dans l’attente de nous rencontrer à l’occasion de cette journée originale et conviviale, recevez nos plus cordiales salutations.

Bruno Déroulède, Président du CDD Périgord Vert.

Programme et fiche d'inscription



--------------------------------------------------------------------------------------


Qu’est-ce que « le CDD » du Périgord Vert?

Le Conseil de Développement Durable du Périgord Vert est un groupe de personnes-ressources, motivées et compétentes, qui s’impliquent bénévolement en faveur du développement durable de leur territoire de vie.


Institués par la loi Voynet (1999) et confirmés auprès des Pays existants, des communautés d’agglomérations et des grandes communautés de communes par la loi NOTRe (2015) les Conseils de Développement apportent aux élus le concours de la société civile, par des missions de conseil, d’évaluation, de prospective, de communication et d’animation, pour le renforcement du lien social et de la citoyenneté.


Le CDD du Périgord Vert s’est volontairement organisé en groupes locaux pour se rapprocher des Communautés de communes et pour plus de proximité avec les habitants, plus d’écoute et d’expression locale de toutes les personnes intéressées.


Le CDD compte plus d’une vingtaine d’adhérents en pays nontronnais, qui travaillent actuellement avec d’autres acteurs locaux, sur les enjeux de la culture, de la production alimentaire locale et de la communication citoyenne. 

Marie-Elisabeth Chassagne. Varaignes.  


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



(13/03/18) La Voie Verte : Valoriser le patrimoine ferroviaire du Nontronnais
 


De Varaignes à St Pardoux, l’ancienne voie ferrée Angoulême-Thiviers est aujourd’hui en friche.

Pourtant la partie charentaise de cette voie a fait l’objet d’un remarquable aménagement : sous le nom de « coulée d’oc » cyclistes et familles y disposent d’un parcours agréable, accessible aux piétons comme à tout ce qui roule sans moteur, poussettes, fauteuils roulants, rollers, patinettes….Ce parcours est aussi un outil pédagogique de découverte du patrimoine grâce à de nombreux panneaux illustrés signalant les points d’intérêt du voisinage.

 

Et à l’est le tronçon St-Pardoux-Thiviers est lui aussi aménagé en voie de promenade.

La « friche » ne concerne donc que la voie dans l’intervalle entre les deux parties aménagées.

 

Or de Varaignes à Nontron l’aménagement ne présenterait aucune difficulté : l’emprise de la voie est presque entièrement propriété des collectivités, elle est en terrain plat, suivant le cours du Bandiat, et facile d’accès, enfin de Javerlhac à Nontron elle est déjà accessible aux piétons, sauf un petit contournement au niveau de Jomelière, où la maison de garde-barrière en condamne l’accès.

Au-delà de Nontron l’emprise est privée mais des échanges de parcelles seraient possibles.


De part et d’autre de Nontron les aménagements ferroviaires édifiés à la fin du XIXème siècle, qui ont permis, à la demande instante des élus d’alors, de faire monter la voie 60 m au-dessus du niveau du Bandiat, présentent un fort intérêt historique et patrimonial : 2 grandioses viaducs ferroviaires auxquels s’ajoutent un impressionnant viaduc routier reliant la gare à la ville, et un tunnel de 800 m sous la hauteur marquant le ligne de partage des eaux ! Ces ouvrages sont dans un remarquable état de conservation, pourtant ils restent méconnus, alors qu’ils pourraient être valorisés et retrouver ainsi un intérêt économique.

 

Un aménagement conçu dans l’esprit d’une valorisation à la fois patrimoniale, économique et environnementale serait donc du plus haut intérêt pour le Nontronnais.

 

Pour l’aspect patrimonial, le parcours serait illustré de panneaux pédagogiques explicatifs ou de petits équipements ludiques, les ouvrages d’art faisant l’objet d’une attention particulière. Pour l’aspect environnemental, la riche biodiversité de ce territoire de contact entre le massif granitique limousin et la plaine calcaire aquitaine, avec ses trésors minéralogiques et sa flore originale ,seraient tirés de l’oubli. Sur le plan économique enfin, un partenariat entre les collectivités et les particuliers riverains permettrait la création de relais tout au long du parcours, avec buvettes, restauration rapide, boutiques ; De tels aménagements seraient proposés notamment aux propriétaires des maisons de garde-barrière, qui avaient été cédées à d’anciens cheminots, dont les descendants gardent la mémoire ; et la place de la gare pourrait s’embellir d’un restaurant et d’un musée du rail..


Le parcours routier de substitution récemment balisé pour les cyclistes ne saurait remplacer l’aménagement en continu de l’ensemble de la voie, il n’a d’intérêt que provisoire.






 Les citoyens qui connaissent et aiment le riche patrimoine ferroviaire du Nontronnais sont prêts à se mobiliser en faveur du projet global qui ferait revivre un axe est-ouest longtemps majeur pour la vitalité économique locale : des chantiers participatifs seraient envisageables !


Le projet d’ensemble pourrait d’ailleurs se réaliser par étapes, en commençant par les plus faciles ! Enfin n’oublions pas que des fonds européens sont mobilisables pour l’aménagement ambitieux de tels itinéraires, à condition qu’ils soient conformes à certaines règles qualitatives, comme cela a été le cas pour la voie d’oc déjà réalisée.


Le CDD avait organisé il y a 2 ans la visite pédestre d’un groupe sur le parcours de la gare de St Matin le Pin à celle de Nontron, visite prolongée par la rencontre à la gare de Marthon des élus concernés. Il propose aujourd’hui d’organiser prochainement, avec tous les partenaires associatifs intéressés, une visite groupée de Nontron à St Pardoux,, avec l’autorisation bien sûr du propriétaire de la partie privée du parcours.

Marie-Elisabeth Chassagne. Varaignes.  



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

(01/03/18)        Ensemble, faire territoire !

J’ai représenté le Conseil de Développement du Périgord Vert, avec un autre administrateur, à une riche journée de travail des élus de la nouvelle Communauté de communes du Périgord Limousin (ancienne Comcom du Jumilhacois et communes du Thibérien réunies) sur leur futur projet de territoire. C’était le 8 février dernier à la Maison des services à Thiviers et les 22 communes de ce nouveau territoire étaient toutes représentées. Animée par Vincent Chassagne de « Territoires-Conseils » la journée s’est déroulée sous forme d’ateliers pour dégager les atouts et les faiblesses, puis de mise en commun associant les partenaires pour repérer les principaux enjeux et besoins. 



D’entrée de jeu des élus n’ont pas caché leur distance avec les récentes lois de réorganisation territoriale imposant, ici comme ailleurs, des périmètres subis. Mais l’élan donné à la journée était de surmonter cette réalité pour se projeter dans un avenir commun choisi ensemble. J’ai trouvé la journée, soutenue par un buffet campagnard très convivial, plutôt dynamique et fertile (son compte-rendu est disponible sur simple demande). De l’Education Nationale à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, du Parc Naturel Régional à la Chambre d’Agriculture, et bien d’autres encore, tous les partenaires étaient au rendez-vous. Il n’y avait qu’un seul absent, le citoyen, mais ce n’était qu’une première étape et je ne doute pas qu’ils seront associés prochainement. Dans une période où nombre de liens se trouvent fragilisés, cela me semble important pour « faire territoire » et j’aimerai participer à une telle démarche sur ma Communauté de communes.

Alain Dionneau- Busserolles




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Réunion publique : 
 

14/12/2016  La Culture, un bien commun à cultiver ensemble

Le CDD (Conseil de Développement du Pays Périgord Vert) organisait à l'initiative de son groupe local nontronnais une réunion publique sur le thème de « La Culture, un bien commun à cultiver ensemble ».
Près de 50 personnes, citoyens, acteurs de la vie culturelle, élus locaux ont participé à des échanges concernant les enjeux d'un futur développement culturel sur le nouveau territoire de la Communauté de Communes du Nontronnais.



 

Après une présentation faite par Roland Maquaire, référent du groupe local, les interventions de Robert Verheuge du Cabinet Phosphoros ont initié de nombreux échanges, des constats en positif et en négatif sur la situation actuelle.
 Les interventions des présents ont été très riches, très prometteuses quant aux perspectives de propositions à faire aux futurs élus communautaires et à la mise en place d'une collaboration renforcée entre acteurs de la vie culturelle.
A l'invitation d'Alain Dionneau, président du CDD et animateur de la soirée, les participants les plus enthousiastes ont décidé de se retrouver dans le courant du premier semestre 2017 pour travailler à l’élaboration d’une proposition pour un projet de développement culturel sur l'ensemble de ce nouveau territoire.
Le CDD joue ainsi son rôle d'animateur, de porteur de propositions de la société civile intéressée par les politiques publiques.
Nul doute que la Culture sur notre territoire rural est un des leviers pour le Bien-être, l'attractivité et le développement local.

Roland Maquaire. Champniers et Reilhac.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



(Avril 2016)
 
Visite de la Voie Verte


Samedi 16 avril, le groupe local nontronnais du CDD a organisé, au départ de l'ancienne gare de Nontron, une après-midi découverte guidée sur la voie ferrée actuellement entretenue comme chemin de randonnée. Malgré le mauvais temps annoncé, une bonne vingtaine de personnes était au rendez-vous. 

Lire la suite...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Si vous souhaitez faire un commentaire sur un article, donner un 

avis, faire une proposition, envoyez-nous votre texte (image, 

video...) en indiquant vos nom, prénom et commune de résidence:   
contact 

 
Votre commentaire sera publié s'il respecte la charte.

Ci-dessous, les commentaires reçus.